La french tech : des technologies d’avenir couvées par l’action publique

18 novembre 2021

Elle crée des emplois, génère des richesses, et s’efforce même de sauver le monde… La french tech, ou « french technology » est devenue, en moins de 10 ans, l’un des axes de financement privilégiés du gouvernement. Si le monde des start-ups a su résister aux effets de la crise sanitaire, ce n’est pas uniquement grâce à son sens de l’improvisation. Nombre de « licornes » (entreprises valorisées à plus d’1 milliard de dollars et non cotées en bourse) ont ainsi pu compter sur le soutien financier, technique et social de la France.

La mission French Tech fête ses 8 ans

En 2013, le ministère de l’économie et des finances lançait une action publique d’ampleur pour soutenir la french tech. Il s’agit de « La mission French tech » : un écosystème de programmes spéciaux, financements, services publics et réseau de communautés articulés autour de la french tech.

Les chiffres de 2021 illustrent le succès de l’initiative :

  • 5,14 milliards d’euros de levées de fonds des starts-ups françaises pour le 1er semestre 2021.
  • 18 entreprises valorisées à plus d’1 milliard d’euros (les « Licornes » françaises) : elles étaient 3 en 2017.
  • 160 000 emplois directs et indirects créés grâce au programme French Tech next40/120.

La french tech qui monte : 3 secteurs dopés par le gouvernement

Le gouvernement affiche l’objectif d’accompagner plus de 1000 starts-ups sur tout l’ensemble du territoire. Seront favorisés les secteurs d’avenir, tels que la greentech, la santé ou l’alimentation.

La greentech bénéficie de 6 nouvelles mesures de soutien

C’est en octobre 2021 que Barbara Pompili et Cédric O ont dévoilé leurs nouvelles mesures en faveur de l’innovation verte. Elles constituent un développement logique de l’initiative GreenTech Innovation. Stratégie conjointe du secrétariat d’Etat chargé du Numérique, et du ministère de la Transition écologique, ce plan comporte 6 points clés :

  1. Le lancement de nouveaux appels à manifestation d’intérêt Greentech.
  2. Un soutien renforcé aux incubateurs du réseau national Greentech.
  3. La mise en ligne de la plateforme « Mes services Greentech » en 2022, favorisant l’accès de ces entreprises de la french tech aux commandes et financements publics.
  4. De nouveaux appels à manifestation d’intérêt sur le verdissement du numérique, prévus pour la fin 2021.
  5. Le développement de l’indice de réparabilité, qui pourrait devenir applicable à de plus nombreux produits dès 2022.
  6. L’obligation faite aux opérateurs télécoms d’informer leurs abonnés du niveau d’émissions de gaz à effets de serre produit par leur consommation de données.

Le crédit d’impôt recherche et les aides BPI, tremplins de l’innovation agroalimentaire

Les industries agro-alimentaires peuvent compter sur 2 dispositifs pour investir dans l’innovation :

  • Le Crédit d’Impôt recherche (CIR) : il se compose de deux catégories de prêts, le premier au titre des dépenses de recherche, le second, dévolu aux dépenses d’innovation.
  • Les aides à l’innovation de la Banque Publique d’Investissement : Bpifrance a mis sur pied de nombreux dispositifs pour les IAA. Il s’agit notamment de subventions, d’avances remboursables ou de prêts à l’innovation.

En outre, la BPI a lancé son 3e Programme d’investissements d’avenir (PIA 3). Depuis la fin 2017, ce programme mobilise des fonds autour de la transition numérique et le développement durable au sein des industries agroalimentaires. Au total, ce sont 10 milliards d’euros d’argent public qui ont été investis pour ces entreprises.

Le secteur de la santé favorisé dans la french tech

Depuis fin 2019, le programme French Tech 120 sélectionne 120 start-ups prometteuses dans l’univers de la french tech. Ces jeunes pousses bénéficient dès lors d’un accompagnement administratif et promotionnel, afin de les aider à se positionner sur les marchés national et international.

Durant la première édition de la French Tech 120, en 2020, 23 % des entreprises lauréates étaient issues du monde de la santé. Même si, en 2021, 3 lauréats seulement parmi les 40 premières start-ups sélectionnées dans le palmarès Next40 venaient également de ce secteur. Il s’agit de Doctolib, l’assurance santé professionnelle Alan, et la société de gestion et d’analyse de données médicales BioSerenity.

La french tech médicale, ou Health Tech,  représente des dizaines de milliers d’emplois. C’est aussi un vivier de création numérique : nombre de ces start-ups mettent au point des applications utilisées par des millions de personnes. En 2020, elle rassemblait un vivier de 1700 entreprises, soit le 2e vivier de start-ups le plus dynamique d’Europe en termes d’e-santé, de medtech ou de biotech.

La BPI revalorise son plan de soutien à la deeptech

Il s’agit aussi de favoriser la deeptech, ou deep tech. C’est-à-dire, les entreprises ayant pour vocation de se lancer dans les innovations de rupture pour relever les grands défis technologiques et techniques de demain.

Axe majeur de la french tech, la deep tech bénéficie depuis 2019 d’un plan spécifique. Ce dernier, mis en place par la Banque Publique d’Investissement, se propose de booster la création et le développement de start-ups en lien avec les innovations deep tech :

  • 200 startups deeptech ont ainsi été créées depuis 2019 ;
  • 870 millions d’euros en investissement indirect ont été injectés par la BPI ;
  • 2 milliards d’euros d’investissement sont programmés à l’horizon 2023.

Près de 400 entreprises deeptech ont été soutenues par la BPI en 2020, avec un total de 220 millions d’euros de financements à l’innovation.

Ne ratez aucune opportunité grâce à votre expert-comptable

Vous évoluez dans le monde de la french tech ? Votre start-up propose une innovation notable dans le domaine de la santé, de l’agro-alimentaire, de la fintech ou de la deeptech ?

Votre expert-comptable représente un soutien de poids dans la constitution de vos dossiers de subvention, de demande de prêt ou de crédit d’impôt. C’est pourquoi nous vous conseillons de trouver dès aujourd’hui le spécialiste le plus à même de se porter à l’écoute de votre start-up !

Vous souhaitez un suivi adapté à votre secteur d'activité et vos projets ?

Rate this post