[Cas client] Le bistrot La Parenthèse, l’adresse nature peinture chérie des Marseillais

2 août 2022

Si vous vous baladez à Marseille le long des plages du Prado et que la soif et l’appétit se font sentir, il est une adresse aux abords de la Pointe Rouge idéale pour émerveiller vos papilles : le Bistrot la Parenthèse. Spécialiste des vins naturels, l’établissement s’est construit une solide réputation auprès des Marseillais grâce une décoration soignée avec des expositions régulières, une programmation musicale et surtout une cuisine de saison et une carte des vins singulière et raffinée.  

Embarquez avec nous pour une parenthèse enchantée en compagnie de Benjamin Gilliard, gérant du bistrot et fidèle client du Cabinet Mosselmans & Associés ! 

Pouvez-vous nous présenter votre activité ? 

La genèse de ce bistrot est le vin naturel, dont la particularité est d’être conçu le plus naturellement possible, à la fois dans la vigne et dans la cave. Avec mon associé Fred, c’est la passion du vin qui nous a donné envie de monter un bistrot il y a 14 ans. L’activité s’est depuis élargie : avec le temps et les rencontres, l’établissement est aussi devenu un restaurant ! 

Aujourd’hui, nous sommes 8 en tout : les 5 associés et 3 salariés (2 à plein temps, 1 à mi-temps). L’un des associés est moins impliqué puisqu’il a quitté Marseille, il y a 7 ans : il a la charge du bistrot que nous avons ouvert à New York. 

Nos premiers fournisseurs, ce sont les vignerons. Nous travaillons aussi avec des affineurs pour la charcuterie et le fromage et avec un semi-grossiste pour les fruits et légumes. Nous essayons d’être le plus proche possible des producteurs. Il y a plusieurs paramètres pour les choisir : le feeling avec l’interlocuteur, la qualité des produits, s’ils correspondent ou pas à notre philosophie et à nos besoins. Et évidemment le tarif, le rapport qualité/prix et la proximité. 

Comment faites-vous pour vous démarquer ?

 

Nous essayons de travailler le plus honnêtement et sincèrement possible, être sérieux sans se prendre au sérieux. Nous n’avons jamais trop fait de publicité, nous voulions que notre histoire se construise naturellement, grâce au bouche-à-oreille. Cela nous semble être la meilleure communication possible, permettant de constituer une base solide d’habitués qui représente 70% à 80% de notre clientèle. 

Notre cave compte une soixantaine de références. Les bouteilles viennent d’ici et d’ailleurs. En ce moment par exemple, nous proposons des vins espagnols, autrichiens, américains, slovènes, grecs… Pour la France, nous essayons de représenter toutes les régions, tous les styles et tous les prix pour avoir quelque chose de représentatif. Nous essayons aussi d’amener les gens à goûter des vins peu connus : ce sont des petites étiquettes, des petits producteurs. Localement, la clientèle est assez portée sur les vins de la vallée du Rhône, assez charpentés, taniques et puissants. Ce sont les vins qui plaisent le plus aux Marseillais. Mais avec le temps, nos habitués nous font confiance et bien souvent, ils nous disent « tu connais mes goûts, fais-moi découvrir quelque chose ».  

Comment avez-vous traversé la crise sanitaire ?

 

Dans un premier temps, de manière un peu angoissée, un peu perplexe, dans l’inconnu. Et puis nous avons été relativement bien accompagnés par les aides gouvernementales et surtout par Mosselmans & Associé que nous considérons comme un véritable partenaire, avec une collaboration vieille de 14 ans. Ils étaient très présents durant la crise sanitaire et ont su répondre à nos nombreuses interrogations 

Depuis quand travaillez-vous avec le Cabinet Mosselmans & Associés et comment il vous accompagne ?  

 

Depuis 14 ans. Sabrina, expert-comptable chez Mosselmans, est notre amie d’enfance avec Fred, un de mes associés. Notre relation de confiance très importante. Quand il a fallu choisir un cabinet d’expert-comptable, nous nous sommes adressés à elle. Nous sommes très satisfaits par le professionnalisme et la réactivité du cabinet qui nous accompagne sur de multiples sujets. Nous travaillons également avec Élodie qui s’occupe de la comptabilité, Laurence, Maurine et Enora pour toute la partie sociale et de temps en temps avec Fabrice pour la partie juridique. Le savoir-faire du cabinet englobe tous les aspects de la gestion d’une entreprise.

Quels sont vos projets pour 2022 ? 

 

Avec plusieurs associés de La Parenthèse, nous avons un nouveau projet : nous faisons désormais de la vinification ! Nous en sommes à notre deuxième millésime. D’ailleurs, cette activité a nécessité de créer une société à part entière qui est également suivie par Mosselmans.  

Faire du vin englobe 2 métiers : celui de viticulteur, qui fait pousser le raisin, et celui de vinificateur, qui le transforme en alcool. Nous achetons le raisin sur pied, le vendangeons, le ramenons dans un cuvage et mettons le vin obtenu en bouteille. Le collectif se nomme « Les petits agités ». 

Maintenant vous saurez où vous sustenter lors de votre prochaine sortie du côté de la Pointe Rouge ! Pour suivre les aventures du bistrot et ne rien rater de leur actualité, suivez-les sur Instagram et Facebook. 

Vous souhaitez un suivi de comptabilité adapté à votre secteur d'activité et vos projets ?

Rate this post