PLF 2022, indicateurs économiques : Que réserve la nouvelle année à votre entreprise ?

29 décembre 2021

Hausse des intentions d’embauche, PLF 2022 favorable aux petites entreprises… L’année qui s’annonce s’inscrit dans la même logique de relance amorcée durant la crise sanitaire. Le cabinet Mosselmans vous explique les tendances économiques de 2022, et les grandes lignes du Projet de Loi de Finances.

Quelques prévisions optimistes pour l’entreprise en 2022

Commençons par les bonnes nouvelles : le niveau de chômage devrait diminuer en 2022, face à la hausse des intentions de recrutement. Toutefois, le niveau de création d’emploi devrait s’infléchir un peu : 153 000 au dernier semestre 2021, contre une prévision presque moitié inférieure pour les trois premiers mois de l’année 2022.

  • L’Insee prévoit 80 000 créations d’emploi au 1er semestre 2022.
  • Le taux de chômage devrait poursuivre sa baisse jusqu’à se stabiliser à 7,6 % au second trimestre 2022.
  • Fin juin 2022, l’emploi salarié devrait retrouver son niveau d’avant crise COVID de 2019.

La raison de cet optimisme ? Une meilleure résistance des entreprises aux effets de la crise sanitaire. D’ailleurs, les plus fragiles d’entre elles continuent de profiter du plan de relance de l’Etat. Ce dernier annonce par ailleurs une hausse du PIB de 4 % en 2022 (pour +6 % en 2021).

Le baromètre ManpowerGroup confirme la note de conjecture de l’Insee. Selon ses prévisions :

  • les intentions d’embauche en janvier-mars 2022 progressent de 26 % par rapport à la même période, en 2021 ;
  • ces intentions de recrutement concernent tous les secteurs d’activité, avec un record dans le domaine de la banque-finance, qui annonce un recrutement en augmentation de 42 %.

Au niveau international, ces conjectures semblent approuvées par une majorité de chefs d’entreprise. Selon la société de conseil américaine Gartner, des centaines de dirigeants du monde entier approuvent la probabilité d’une poursuite de la reprise économique. Toutefois, 40 % des patrons d’entreprise au niveau international misent plutôt sur une stagnation de la situation économique.

PLF 2022 : Quels changements dans la fiscalité des petites entreprises ?

Comme chaque année, le mois de janvier apporte son lot de révisions au niveau de la fiscalité des entreprises. Que nous réserve le PLF 2022 ?

Délai rallongé pour le choix du régime fiscal des indépendants

Le Projet de Loi de Finances, ou PLF 2022, confirme l’assouplissement d’un certain nombre de règles, notamment pour les travailleurs indépendants.

Le choix du régime fiscal des micro-entrepreneurs avait fait l’objet d’annonces de la part du Président de la République en septembre 2021. Le délai d’option ou de renonciation était en effet jugé trop court pour être précisément corrélé aux résultats de l’entreprise. Le voilà désormais allongé jusqu’au dernier jour de dépôt de la déclaration fiscale des résultats de l’exercice précédent.

Un PLF 2022 favorable à la formation du dirigeant

Le dirigeant de TPE, d’EURL ou d’EI profite également de nouveaux avantages fiscaux visant à encourager la formation du dirigeant et du travailleur indépendant :

  • Pour les chefs d’entreprise relevant du régime réel d’imposition : un crédit d’impôt équivalent au produit du nombre d’heures de formation du dirigeant par le taux horaire du SMIC (dans la limite de 40 h/an).
  • Chez les travailleurs indépendants : le montant du crédit d’impôt est multiplié par deux pour les entreprises de moins de 10 salariés (nombre d’heures de formation x taux horaire du SMIC x 2). Il reste toutefois plafonné à 40 h par année civile et par entreprise. Pour l’année 2020, selon équivaut donc à un crédit d’impôt de 406 €.
  • Le PLF 2022 prévoit l’application de cette mesure dès le 1er janvier 2022, jusqu’au 31 décembre 2022.

Quels dispositifs fiscaux pour les entreprises de transport dans le PLF 2022 ?

Le PLF 2022 inclut une volonté d’accompagner les sociétés de transport sur le chemin de la transition écologique :

  • Renforcement du dispositif de déduction exceptionnelle en faveur des équipements permettant aux navires de transport de passagers ou de marchandises d’utiliser des énergies moins polluantes.
  • Incitations fiscales pour favoriser l’usage des biocarburants et de l’hydrogène d’origine renouvelable au 1er janvier 2023.

Café, hôtellerie, restauration : les pourboires payés en carte bancaire exonérés d’impôt

Un amendement au PLF 2022 prévoit également d’exonérer d’impôt et de charges sociales les pourboires payés en carte bleue.

Jusqu’ici, les pourboires étaient considérés comme une rétribution au même titre que le salaire et étaient donc censés être déclarés au titre de l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales par l’employeur. Toutefois, les pourboires étant fréquemment versés en liquide, ils échappaient le plus souvent à toute déclaration.

L’exonération des pourboires versés par carte bancaire a donc été mise en place pour favoriser l’attractivité du secteur Café Hôtellerie restauration. Une mesure qui connaît toutefois certaines limites, dans le but d’éviter que les pourboires ne se substituent au versement d’un salaire :

  • L’exonération s’applique uniquement aux pourboires reçus durant l’année civile 2022 (du 01/01 au 31/12).
  • La limite fixée est de 20 % du salaire annuel brut de l’employé.
  • Seuls les salariés dont la rémunération n’excède pas 1,6 fois le SMIC (2543 € bruts) sont concernés.

Vous voulez y voir plus clair dans les nouvelles mesures fiscales votées dans le cadre du PLF 2022 ? Contactez votre expert-comptable pour faire le point sur vos obligations et les avantages auxquels vous avez droit.

Vous souhaitez un suivi de comptabilité adapté à votre secteur d'activité et vos projets ?

Rate this post