Deuxième vague de Covid-19 : tenir bon avec votre expert-comptable

Le constat de la sphère médicale est clair : la recrudescence des cas de Covid-19 pourrait obliger à un deuxième confinement. En attendant, de nouvelles mesures ont été prises par le gouvernement pour ralentir la propagation de l’épidémie. Avec des conséquences parfois dramatiques pour les entreprises, notamment dans les domaines de la restauration ou du spectacle. Pour les professionnels les plus touchés comme pour les entreprises qui souhaitent mettre toutes leurs chances de leur côté, l’expert-comptable reste un atout de poids. Comment se préparer à l’épreuve de fond de la deuxième vague de Covid avec votre cabinet d’expert-comptable ?

La Covid-19, une menace pour l’économie mondiale

Le scénario d’une épidémie de Covid-19 achevée durant l’été 2020 a fait long feu. La deuxième vague est présente partout en France, menaçant en premier lieu la santé des populations, et notamment des plus fragiles.

Impossible, cependant, de ne pas s’alerter des signaux économiques, transmis entre autres par l’INSEE :

  • L’activité économique enregistre une chute de 5,9 % au 1er trimestre, 13,8 % au 2e;
  • Malgré la reprise de +16 % au 3e trimestre, liée au déconfinement, les résultats des secteurs les plus touchés par les mesures sanitaires au 4e trimestre entraîneraient une croissance nulle sur l’année ;
  • Les prévisions de PIB indiquent une baisse de l’ordre de 9 % sur l’année ;
  • La crise de Coronavirus a entraîné la destruction de 840 000 emplois, dont 730 000 emplois salariés.

En outre, un 2e confinement semble de plus en plus plausible, et des mesures de confinement partiel sont déjà préconisées.  Le reconfinement, plaidé par les médecins et le personnel hospitalier, ne sera pas sans conséquences pour la vie économique. Le MEDEF craint d’ores et déjà un effondrement de l’économie en cas de confinement total. Scénario catastrophiste pour les uns, lucide pour les autres, reste aujourd’hui aux entreprises à préparer au mieux cette traversée du désert économique.

Contre la crise économique, une jungle d’aides financières

Exonération de charges sociales, aides au paiement des charges fixes, fonds de solidarité, aides au financement… Du côté de l’Etat, les aides se multiplient, avec un accès parfois sélectif.

En première ligne, les secteurs les plus touchés par les mesures de couvre-feu, de fermeture partielle et de distanciation sociale. Ce sont donc avant toute chose les entreprises de l’hôtellerie-restauration, les salles de spectacle et les salles de sport qui peuvent prétendre à ces aides renforcées.

Mais pour l’ensemble des sociétés, notamment les TPE et les micro-entreprises, trouver son chemin dans le labyrinthe du plan de relance peut s’avérer chronophage. À une période où, de plus, tous les moyens humains et financiers sont mobilisés pour maintenir une activité économique minimale.

Au cœur d’un protocole sanitaire resserré, ciblant certains départements et pas d’autres, les chefs d’entreprises doivent également solliciter les instances régionales et départementales. Quand il ne faut pas directement solliciter un rendez-vous avec sa banque pour en apprendre plus sur le soutien spécifique de celles-ci.

Dans ce contexte aussi fébrile que troublé, l’expert-comptable revêt plus que jamais son uniforme de conseiller de crise. Et peut même proposer un audit spécial Covid-19 aux entreprises égarées, trop nombreuses à renoncer aux mesures d’aides financières, faute de les comprendre.

L’expert-comptable au creux de la 2e vague

Pour les entreprises les plus en difficulté, faire appel aux conseils d’un expert-comptable peut s’avérer contre-productif. Voire confiner à la folie financière. Que les petits entrepreneurs se rassurent : même ponctuelle, l’aide d’un expert-comptable représente un investissement qui peut permettre de traverser la 2e vague de Covid-19 avec le moins de casse possible.

En pratique ? L’expert-comptable est le professionnel le mieux indiqué pour conduire de A à Z le plan de relance dont peut profiter l’entreprise :

 

  • En fonction des critères d’attribution : secteur d’activité, bénéfice imposable, demandes d’aides antérieures, etc. ;
  • Selon les problématiques précises de la société : aide au chômage partiel, à la mise en place du télétravail, fonds de solidarité augmenté pour les entreprises les plus touchées par les mesures sanitaires…
  • Selon la situation géographique de l’entreprise : les organismes à solliciter, les dossiers d’aides spécifiques… ;
  • Enfin, l’expert-comptable peut examiner en détails la situation bancaire de l’entreprise, en particulier au niveau de son emprunt. Et ainsi préparer les arguments d’une demande de report ou d’octroi d’un emprunt garanti par l’Etat.

Covid-19 : que faire si vous n’avez pas d’expert-comptable ?

De nombreux entrepreneurs individuels et micro-entrepreneurs effectuent eux-mêmes leur comptabilité, notamment parce qu’ils ne sont pas tenus de s’inscrire à un centre de gestion agréé. Toutefois, en cas de crise grave telle que celle que nous traversons actuellement, les conseils d’un expert-comptable peuvent s’avérer déterminants pour l’avenir de l’entreprise.

Vous ne souhaitez pas faire appel à un cabinet d’expertise-comptable durant cette 2e vague de Covid-19 ? L’ordre des experts-comptables a mis en place un numéro vert pour répondre aux questions les plus urgentes des entrepreneurs, notamment en matière d’aides du gouvernement.

Toutefois, les experts-comptables du cabinet Mosselmans restent à votre disposition pour vous venir en aide et mettre en place un plan d’urgence. Nous intervenons à vos côtés, selon les modalités qui vous conviennent le mieux.

Evaluation et diagnostic de l’activité économique de l’entreprise, audit opérationnel, conseil en gestion… Nos spécialistes vous orientent sur les actions les plus stratégiques afin d’aborder plus sereinement cette fin d’année 2020. Contactez-nous pour en savoir plus et planifier un rendez-vous. Rassurez-vous, nous travaillons aussi en distanciel si le contexte l’impose !

Pour en savoir plus sur notre accompagnement et nos services.