5 idées reçues sur le métier d’expert-comptable

Faire appel à un expert-comptable : une évidence pour un grand nombre d’entreprises. Pour d’autres, le métier d’expert-comptable, parce qu’il reste méconnu, provoque encore la défiance. Vous hésitez à contacter un cabinet d’expertise comptable pour votre société ou votre activité professionnelle ? Cet article pourrait vous aider à y voir plus clair… et prendre la décision qui répond à vos besoins !

Idée reçue n°1 : l’expert-comptable est une machine

On imagine volontiers l’expert-comptable comme un être sévère et aride, tapi dans un bureau sans fenêtre, la main greffée à une calculatrice. On exagère à peine : une étude Xero menée dans les pays anglo-saxons présente l’expert des chiffres comme un « compteur de haricots ».

Le métier de la comptabilité, et qui plus est de l’expertise-comptable, est pourtant avant tout affaire de contact humain. Les experts-comptables sont amenés à suivre l’évolution de nombreuses entreprises, parfois de tailles, de formes et de vocation très différentes. Leur but ? Sécuriser ces entreprises dans un premier temps, pour leur ouvrir de nouvelles perspectives, dans un deuxième. En proposant des solutions concrètes et adaptées aux problématiques de l’entreprise, non seulement en termes financiers, mais aussi dans le domaine du social ou du légal. Mission impossible si l’expert-comptable s’avérait réellement cette créature misanthrope et inaccessible.

En réalité, l’expert-comptable est l’un des professionnels les plus proches de la réalité de l’entreprise, au jour le jour. Ce qui implique des contacts réguliers non seulement avec le chef d’entreprise, mais avec toutes les instances dirigeantes de l’organisation. En somme, choisissez bien votre expert-comptable, car vous serez amené à le rencontrer souvent…

Idée reçue n°2 : Il ne se préoccupe que des chiffres de l’entreprise

Ce stéréotype bien ancré explique en partie que la profession peine à séduire parmi les jeunes. Un cabinet d’expert-comptable serait un lieu où d’interminables listes de chiffres sont déroulées jour après jour. Leur sens reste obscur pour les gens du commun, mais revêt une signification ésotérique pour ce pro du bilan et de la TVA qu’est l’expert-comptable.

Si l’expert-comptable a évidemment pour mission de compiler et interpréter les chiffres de ses entreprises clientes, dans les faits, le métier a très bien su prendre le virage de l’automatisation et de l’informatisation. Oui, le comptable vit avec son temps et délègue volontiers les basses œuvres à son ordi.

De plus, outre son rôle d’analyste du chiffre, l’expert-comptable se coiffe quotidiennement de nombreuses casquettes : consultant en droit, conseiller en gestion ou en fiscalité, voire, dans les moments critiques, confident… Un expert-comptable pose un regard global sur l’activité d’une entreprise, et pour ce faire, maîtrise de multiples disciplines. C’est ce qui fait de lui un auxiliaire incontournable.

Idée reçue n°3 : Mon entreprise est trop petite pour faire appel à un expert-comptable

Freelances, professions indépendantes, entreprises individuelles, autoentrepreneurs… de nombreux profils de chefs d’entreprise estiment que le recours à un expert-comptable est inutile, dans la mesure où ils ne sont contraints par aucune obligation légale. Parce qu’ils n’adhèrent pas à un centre de gestion agréé, et que leur comptabilité est simplifiée, ces professionnels estiment que l’expert-comptable est un luxe inutile.

Nombre de TPE et auto-entreprises gagneraient cependant beaucoup à solliciter l’aide de ce professionnel. Tout d’abord parce qu’une erreur est toujours possible en comptabilité, et que celle-ci, même simplifiée, peut présenter des pièges pour qui ne serait pas rompu à l’exercice.

Ensuite, parce que le rôle de l’expert-comptable est aussi de faciliter la création, puis de favoriser le développement de toutes les petites entreprises, quels que soient leurs résultats ou leurs ambitions. N’oublions pas par ailleurs que les tâches comptables occupent une part importante du travail « improductif » des entrepreneurs. Un temps qui serait bien mieux consacré à leur cœur de métier !

Idée reçue n°4 : Tous les experts-comptables se valent

Pour les chefs d’entreprise décidés à s’adjoindre les services d’un expert-comptable ou d’un cabinet d’expertise comptable, l’heure du choix a sonné. Cependant, la sélection n’est pas si simple. Certains suivent les conseils issus de leur réseau, d’autres explorent des heures durant les sites professionnels glanés sur Google. Avec le sentiment qu’au final, n’importe quel professionnel inscrit à l’ordre des experts-comptables pourrait faire l’affaire.

La question mérite toutefois un vrai temps de réflexion. En effet, certaines entreprises nécessitent l’assistance d’experts spécialisés dans leur domaine. Cela peut notamment être le cas dans le secteur de la santé, ou encore du BTP. Et puis, vous pourriez souhaiter faire appel à un professionnel travaillant en majorité avec des entreprises de votre catégorie : auto-entreprise, TPE, PME…

Enfin, prendre le temps de rencontrer les professionnels « castés » est essentiel. Vous serez amené à visiter régulièrement votre expert-comptable, et peut-être même de placer entre ses mains le sort de votre entreprise. Mieux vaut réunir toutes les conditions pour créer une relation de confiance.

Idée reçue n°5 : C’est une dépense que je ne peux pas me permettre

Pour une jeune entreprise à l’avenir encore mal assuré, un artisan, ou encore un professionnel indépendant ne déclarant pas de TVA, contacter un expert-comptable peut représenter une dépense, sinon inutile, du moins impossible en l’état actuel des choses.

Il faut admettre qu’en fonction des services demandés, la note peut monter rapidement. Toutefois, plus qu’une dépense, il faut surtout parler ici d’investissement. L’expert-comptable est susceptible de vous faire gagner un temps précieux, vous aide à réaliser les bonnes économies, vous évite tout risque de sanctions financières parfois lourdes…

Réfléchissez de plus à la façon dont vous pourriez moduler les services de votre expert-comptable. En présentant par exemple des comptes propres et bien organisés, vous économisez du temps de travail. Il est également possible de négocier votre forfait en fonction des missions confiées… Il suffit bien souvent d’aborder la question pour découvrir que le service de l’expert-comptable n’est pas si inaccessible !

Pour en savoir plus sur notre accompagnement et nos services.