8 conseils pour tenir une comptabilité d’auto-entrepreneur

26 janvier 2022

Vous le savez sans doute déjà, les auto-entrepreneurs, comme d’autres professions indépendantes, peuvent bénéficier d’une comptabilité simplifiée. Ce qui ne signifie pas que la comptabilité d’auto-entrepreneur soit exempte de toute difficulté ou contrainte ! Vous voulez être sûr de bien répondre à toutes vos obligations ? Vous souhaitez vous tenir prêt à tout contrôle fiscal ou administratif ? Plus largement, vous désirez suivre l’évolution des performances de votre activité grâce à des chiffres concrets ? Voici nos 8 conseils incontournables pour réussir votre comptabilité de micro-entreprise !

Examinez bien les différents régimes fiscaux

C’est vrai, la micro-entreprise propose de nombreux avantages. Elle réduit considérablement le nombre de documents comptables que vous devez établir à chaque exercice. C’est aussi un moyen de simplifier vos déclarations puisque votre bénéfice est simplement mentionné dans votre déclaration de revenus personnelle.

Toutefois, dans certaines activités, le fait de ne pas déclarer vos frais professionnels peut présenter un inconvénient. Vérifiez donc bien que le régime micro-fiscal est celui qui vous convient. Désormais, la Loi de Finances 2022 prévoit un délai supplémentaire accordé aux créateurs d’activité professionnelle indépendante pour choisir leur régime fiscal.

Ouvrez un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle

L’information n’est pas toujours bien connue des auto-entrepreneurs. Les créateurs d’entreprises individuelles, contrairement aux dirigeants de sociétés, n’ont pas l’obligation de détenir un compte bancaire professionnel. Toutefois, les travailleurs indépendants et les auto-entrepreneurs doivent ouvrir un compte bancaire dédié dès lors que leur chiffre d’affaires dépasse 10 000 € par an pendant 2 années consécutives.

Concrètement, il ne s’agit pas d’un compte bancaire professionnel. La loi vous impose d’ouvrir un second compte personnel, lié à votre activité professionnelle. Au-delà de l’obligation légale, cet outil vous offre plus de visibilité en distinguant vos transactions professionnelles des dépenses et recettes à titre personnel.

Conservez vos justificatifs

Devis, factures, reçus, preuves d’achat professionnel… Tous ces papiers, si vite oubliés au fond d’un sac ou d’une page, peuvent revêtir toute leur importance au moment d’un contrôle. En outre, si vous êtes amené à déclarer de la TVA en raison du dépassement de seuil de chiffre d’affaires, vous devez pouvoir collecter la TVA liée à vos acquisitions professionnelles.

Une comptabilité d’auto-entrepreneur bien ordonnée commence donc par l’archivage attentif de ces documents. Vous devrez conserver ces justificatifs professionnels pendant 10 ans.

Numérisez vos documents importants

Il s’agit bien évidemment des factures (perçues ou payées) et des devis, de tous vos documents comptables, mais aussi des communications qui émanent d’organismes tels que les impôts, l’URSSAF, le RSI, la CIPAV, etc.

Leur perte ou leur destruction peut remettre en cause la bonne marche de votre auto-entreprise. Par sécurité, numérisez tous ces documents et veillez à disposer de plusieurs points de sauvegarde : disque dur externe, sauvegarde sur serveur extérieur, cloud…

Tenez à jour votre comptabilité d’auto-entrepreneur

C’est bien entendu le point central de votre comptabilité d’auto-entrepreneur : la régularité ! Les documents comptables dont la tenue vous est imposée sont peu nombreux. Il s’agit en principe de la tenue d’un livre-journal avec vos recettes, d’un registre des achats, et de l’édition de factures pour chaque vente de produit ou de service à un client.

Rien de très compliqué, mais si votre activité s’accélère durant une certaine période, vous pouvez rapidement vous sentir dépassé. Réservez chaque mois ou chaque semaine, en fonction de vos besoins, quelques heures à vos écritures comptables. Votre agenda de fin d’exercice s’en trouvera allégé !

Ne prenez pas de retard dans vos déclarations

Dans la lignée de vos documents comptables, il est important de rester attentif aux différentes échéances de votre auto-entreprise. Ne laissez pas passer la date limite de dépôt de déclaration pour éviter la majoration des sommes dont vous êtes redevables.

En outre, il est important de signaler rapidement vos difficultés à vos organismes débiteurs. En cas de problèmes de trésorerie, ils vous permettront d’étaler votre dette ou de retarder une échéance. Une faveur beaucoup plus difficile à obtenir si vous avez laissé courir pendant des mois, ou des années !

Anticipez les flux financiers grâce à votre fonds de trésorerie

Votre activité professionnelle peut s’avérer irrégulière, en fonction des budgets de vos clients, ou d’une saisonnalité. De plus, nombreux sont les professionnels à devoir régler leurs fournisseurs avant même d’avoir été payés par leurs clients, ou à connaître des difficultés à recouvrir leurs factures.

Vous pouvez anticiper ces périodes de creux et de latence en conservant un niveau de trésorerie suffisant. Il est généralement conseillé de toujours détenir l’équivalent de 3 mois de chiffre d’affaires sur le compte bancaire dédié. Cela vous permet de ne pas générer de dettes supplémentaires et de parer tout imprévu.

Sachez quand demander de l’aide

Même une comptabilité d’auto-entrepreneur, allégée et simplifiée, peut poser des difficultés au dirigeant. C’est que celui-ci a déjà de multiples tâches à diriger, entre la prospection de clients et son cœur de métier ! Or, négliger votre comptabilité vous fait courir différents risques. Tout d’abord, celui de ne pas respecter vos obligations comptables. Ensuite, celui de ne pas comprendre l’origine d’éventuelles difficultés. Bien souvent, surveiller et analyser les chiffres permet de remonter à la source de problèmes de gestion.

Vous avez choisi de tenir seul votre comptabilité d’auto-entrepreneur ? Que cela ne vous empêche pas de consulter un expert-comptable quand le besoin s’en fait sentir. Il est également possible de missionner un cabinet pour des tâches ponctuelles : la vérification de vos écritures comptables, la préparation d’un contrôle fiscal, ou encore, la conduite d’un audit financier.

Engager un expert-comptable pour le suivi de votre entreprise, c’est aussi un moyen de saisir certaines opportunités au bon moment. En effet, ce spécialiste a le devoir de vous orienter vers les solutions les plus pertinentes pour la pérennité de votre activité. La solution de l’expert-comptable en ligne est également intéressante, et peut au besoin être complétée par un renfort en chair et en os !

Vous souhaitez un suivi de comptabilité adapté à votre secteur d'activité et vos projets ?

Rate this post