Comment créer son entreprise de taxi à Marseille ?

26 octobre 2022

Même si la concurrence est rude, créer une entreprise de taxi à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, s’avère une opportunité de développer une activité florissante. Vous rêvez de sillonner les rues de la cité phocéenne, ou de parcourir les routes de Provence ? Découvrez nos conseils pour créer votre entreprise et bénéficier d’une assistance experte.

Comment obtenir votre carte professionnelle à Marseille ?

Les conditions pour devenir chauffeur de taxi à Marseille sont les mêmes que partout ailleurs en France. Pour créer votre entreprise de taxi, vous devrez obtenir votre carte professionnelle de chauffeur de taxi.

Cette carte :

  • s’obtient à l’issue d’un examen ;
  • est valable 5 ans, avec la possibilité de la renouveler ;
  • est payante : 48 € HT ;
  • précise le département dans lequel vous pouvez exercer votre activité.

Comment s’inscrire à l’examen de capacité professionnelle ?

Pour vous inscrire en tant que candidat à l’examen, vous devrez compléter un dossier à remettre à la chambre des métiers et de l’artisanat.

Il comprend :

  • votre demande d’inscription à l’examen ;
  • la photocopie de votre carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité ;
  • une photocopie de votre permis de conduire catégorie B ;
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • une photo d’identité récente ;
  • le paiement de vos droits d’examen ;
  • une attestation de réussite à l’épreuve d’admissibilité pour les candidats reconnus admissibles depuis moins de 3 ans ;
  • une autorisation de travail, pour les ressortissants d’un Etat non-membre de l’UE.

Passer l’examen

Cet examen, sans la réussite duquel vous ne pourrez obtenir votre carte professionnelle, se déroule en 2 étapes : une première épreuve d’admissibilité, et une seconde d’admission.

  • L’épreuve d’admissibilité a pour but de valider vos connaissances de la réglementation.
  • L’épreuve d’admission est une épreuve pratique de conduite.

Exercer à Marseille dans les Bouches-du-Rhône… ou ailleurs

Votre carte professionnelle de chauffeur de taxi précise dans quel département vous pouvez exercer votre activité. Toutefois, vous avez la possibilité d’étendre votre territoire d’exercice à quatre départements supplémentaires, au maximum. Pour cela, vous devrez suivre une formation à la mobilité.

Qu’est-ce que la formation mobilité taxi ?

On vous a délivré une carte professionnelle dans les Bouches-du-Rhône, mais vous souhaitez également réaliser des prises en charge dans le Gard, le Vaucluse, le Var ou plus loin ? La formation mobilité taxi vous permet d’étendre votre zone d’exercice à un maximum de 4 départements supplémentaires.

En quoi consiste-t-elle ?

La formation mobilité taxi a pour but de vous faire prendre connaissance de la réglementation locale et de l’appliquer sans faute. Elle est dispensée dans un centre de formation agréé, au sein du département dans lequel vous souhaitez exercer votre activité de chauffeur de taxi.

Deux modules vous sont dispensés :

  • Le premier consiste donc à vous aider à maîtriser les subtilités de la réglementation locale en termes de circulation, de stationnement, etc.
  • Le second, tout aussi essentiel, vous permet d’identifier les lieux importants du département, les villes principales, les axes routiers, les points d’attraction touristiques, économiques…

Ainsi, la formation mobilité taxi contribue à aiguiser vos compétences professionnelles et à vous fondre dans tous les lieux où vous devrez conduire vos clients.

Une attestation de suivi vous est délivrée à l’issue de la formation, par la préfecture de police ou le préfet départemental de votre nouvelle zone d’activité.

La licence de taxi

Enfin, une fois votre carte professionnelle obtenue, et l’autorisation d’exercer votre activité dans le département de votre choix, à Marseille ou ailleurs, vous devrez obtenir une attestation de stationnement sur la voie publique, ou licence de taxi. Cette « plaque » peut être obtenue gratuitement auprès de la mairie de votre lieu d’exercice, ou achetée à un autre taxi.

C’est ici que les choses se compliquent : dans une métropole comme Marseille, la liste d’attente est longue pour l’obtention d’une licence. De nombreux professionnels patientent de longues années avant d’obtenir ce Graal.

L’autre solution serait donc d’obtenir votre plaque auprès d’un autre chauffeur de taxi. En effet, les ASV délivrées avant le mois d’octobre 2014 peuvent être cédées. Toutefois, le tarif auquel ces licences se négocient est très variable, et fluctue selon la loi du marché. À Marseille, le prix d’une plaque atteint 100 000 € en moyenne.

Comment lancer votre entreprise de taxi à Marseille ?

Un taxi à Marseille ayant obtenu toutes les autorisations nécessaires doit également créer son activité. Pour ce faire, différents statuts juridiques sont envisageables :

  • L’entreprise individuelle (ou EI) : vous exercez en nom propre et êtes personnellement responsable des pertes éventuelles de votre entreprise.
  • L’EIRL : l’entreprise individuelle à responsabilités limitées vous permet de protéger vos biens personnels en cas de faillite.
  • L’EURL : il s’agit d’une SARL composée d’un seul associé, vous.
  • La SASU : une SAS comprenant, là encore, un seul associé.

Le choix de votre statut juridique dépend notamment de la manière dont vous souhaitez être imposé dans votre activité professionnelle. Vous pouvez en effet choisir entre l’impôt sur le revenu (les bénéfices de votre activité sont alors considérés comme une rémunération personnelle) et impôt sur les sociétés. Ces deux options présentent des avantages et des inconvénients. Pour y voir plus clair, il est important de faire appel à un professionnel.

Choisir votre expert-comptable pour mettre votre activité sur les bons rails

Fonder une activité de taxi à Marseille est une entreprise qui exige de nombreuses qualités, et une solide préparation. Réussir l’examen de chauffeur de taxi nécessite par exemple une solide formation que vous devrez financer, avec vos fonds propres ou par le biais de votre CPF, ou de Pôle Emploi par exemple.

Une fois votre carte professionnelle en poche, il vous sera nécessaire d’investir :

  • dans l’achat d’une licence de taxi ;
  • pour l’acquisition et l’équipement de votre véhicule ;
  • si besoin, dans l’achat ou la location de locaux professionnels.

Par la suite, vous formerez peut-être le projet de développer votre entreprise en embauchant des salariés, ou en diversifiant votre activité. Ainsi, certaines sociétés développent à la fois une offre de transport touristique, et de transport pour raisons médicales. Ce nouveau volet de votre profession réclame de répondre à d’autres obligations.

Pour diriger votre entreprise de chauffeur de taxi à Marseille, vous devrez donc accumuler les compétences : non seulement de conduite, mais aussi de comptabilité, de gestion commerciale et administrative, voire de RH ! Faire appel à un cabinet d’expertise-comptable local vous permettra, notamment, d’éviter les écueils qui menacent tous les chauffeurs débutants. Vous profiterez en outre de conseilles solides pour optimiser vos impôts et vos investissements, vous tenir en règle avec l’administration, et vous appuyer sur les bonnes instances dans la ville de Marseille.

Vous souhaitez un suivi de comptabilité adapté à votre secteur d'activité et vos projets ?

Rate this post